Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Notre Terre ne mérite pas vraiment son nom, le nom de Mer lui conviendrait mieux.
En effet, les mers et océans couvrent la majeure partie ( 70 % ) de notre planète. Leur profondeur est en moyenne de 4 000 mètres, avec une profondeur maximale de 11 000 mètres. Ces dimensions en font le plus grand habitat de notre planète, bien plus important que les forêts tropicales. Paradoxalement, les animaux qui vivent dans les eaux des profondeurs sont très peu connus. En fait, ces eaux sont difficilement accessibles, et des moyens techniques particuliers sont nécessaires pour étudier les grands fonds.

On peut donc se demander si il y a bien une vie dans les profondeurs abyssales. Et si oui, comment vivent-ils malgré des conditions de vie extrêmes ?

Recherche

Archives

20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 14:55

Le calamar géant est depuis lontemps une légende de marins, ils l'appelaient Kraken.

Ces légendes sont le fruit de témoignages d'attaques de calamar géant sur des bateaux et de nombreux échouages de ces bêtes, notamment sur les côtes du Terre-neuve entre 1871 et 1881. Ces calamars mesuraient entre 13 et 17 mètres et ont été nommés architeuthis.

Mais il semblerait qu'il existe des spécimens plus grands, grâce à une étude des cachalots. Ces mammifères sont en effet les seuls prédateurs connus du calamar géant. Mais nous ne possèdons encore que très peu d'informations à ce sujet, les profondeurs des océans étant très vastes.

Ce n'est qu'en Automne 2004 que l'on a pu observer un calmar géant vivant et dans son milieu de vie. Des scientifiques japonais l'ont rencontré dans l'océan Pacifique nord près des îles Chichijima en pistant des cachalots, le monstre mesurait 8 mètres de long.  

Le calamar géant a attaqué pendant 4 heures l'appat pointé par les scientifiques au bout d'une perche, puis il a finit par abandonner sa proie en laissant un morceau de tentacule de plus de 5 mètres de long.

Published by Groupe TPE - dans La vie des abysses
commenter cet article

commentaires