Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Notre Terre ne mérite pas vraiment son nom, le nom de Mer lui conviendrait mieux.
En effet, les mers et océans couvrent la majeure partie ( 70 % ) de notre planète. Leur profondeur est en moyenne de 4 000 mètres, avec une profondeur maximale de 11 000 mètres. Ces dimensions en font le plus grand habitat de notre planète, bien plus important que les forêts tropicales. Paradoxalement, les animaux qui vivent dans les eaux des profondeurs sont très peu connus. En fait, ces eaux sont difficilement accessibles, et des moyens techniques particuliers sont nécessaires pour étudier les grands fonds.

On peut donc se demander si il y a bien une vie dans les profondeurs abyssales. Et si oui, comment vivent-ils malgré des conditions de vie extrêmes ?

Recherche

Archives

20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 14:50

   La bactérie GSB1

 Que peut bien faire un organisme photosynthétique à un endroit où la lumière du soleil n'arrive pas, c'est à dire au fond de l'océan, le long des dorsales océaniques ? Dans les fumeurs noirs, Thomas Beatty a découvert une curieuse bactérie qui vit de chimiosynthèse, de souffre et de dioxyde de carbone.
Cette bactérie, baptisée GSB1, profite de la faible lueur provoquée par les radiations géothermales. Cette lueur, trop faible pour être perçue par l'oeil humain, est détectable dans le spectre de la lumière visible, au-delà de l'infrarouge.

Les chercheurs traquent ces micro-organismes photosynthétiques sur plusieurs sources, afin de s'assurer que GSB1 n'est pas un cas isolé ou perdu.

 

  La chimiosynthèse

   Sur Terre les plantes respirent grâce à la photosynthèse. Dans la mer ce processus est impossible car à une certaine profondeur les rayons solaires n'arrivent plus, ce qui empêche la production de la matière organique.

   La chimiosynthèse repose sur les bactéries autotrophes, qui oxydent des minéraux réduits pour produire de l'énergie.

   Les différentes réactions qui peuvent avoir lieu au niveau des sources hydrothermales sont:                                                                                    

O2 + 4H2S + CO2 ® -CHOH- + 4S + 3H2O (Ici, le minéral réduit est un sulfure)

H2 + O2 : hydrogène oxydante

 

 

 

 

 

 

 

H2 + CO2 : métanogène et acétogène

 

 

 

 

 

 

 

NH4, NO2 + O2 : nitrifiante

 

 

 

Fe2+, Mn2+ + O2 : ferroxydante et manganèse-oxydante

 

 

 

 

 

 

S2-, S0, S2O32- + O2 : sulfoxydante

 

 

 

S2-, S0, S2O32- + NO3- : Dénitrifiantes et sulfoxydantes

 

 

 

 

 

 

 

Ce système de respiration met donc en place une chaîne alimentaire assez semblable à celle terrestre:

 

 

 

Illustration du parallèle entre les processus de chimiosynthèse et photosynthèse

 

 

Published by Groupe TPE - dans Les fumeurs noirs
commenter cet article

commentaires