Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Notre Terre ne mérite pas vraiment son nom, le nom de Mer lui conviendrait mieux.
En effet, les mers et océans couvrent la majeure partie ( 70 % ) de notre planète. Leur profondeur est en moyenne de 4 000 mètres, avec une profondeur maximale de 11 000 mètres. Ces dimensions en font le plus grand habitat de notre planète, bien plus important que les forêts tropicales. Paradoxalement, les animaux qui vivent dans les eaux des profondeurs sont très peu connus. En fait, ces eaux sont difficilement accessibles, et des moyens techniques particuliers sont nécessaires pour étudier les grands fonds.

On peut donc se demander si il y a bien une vie dans les profondeurs abyssales. Et si oui, comment vivent-ils malgré des conditions de vie extrêmes ?

Recherche

Archives

17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 13:44
Nom famille lieu de vie Caractéristiques
Riftia Pachyptila C'est un pogophone de la famlle des riftidae Dans les zones de température variant entre 5 et 25°C , à proximité des cheminées hydrothermales; le long de la dorsale du Pacifique Est, de la dorsale des Galapagos, dans le bassin de Guaymas.

Il mesure jusqu'à deux mètres de long

Son diamètre varie entre 4 et 5 cm.

Il est dépourvu de système digestif.

Il vit en colonies pouvant atteindre 100 à 200 individus par m².

Il se reproduit sexuellement.

Alvinella pompejana

C'est un annélide polychète de la famille des Alvinllidae Sur la paroi des cheminées actives, à une température relativement élevée (il est capable de supporter des températures de 80, 90, et même 100°C)), sous une pluie de cendres (d'où son nom).Il se localise près des cheminées hydrothermales dans l'ouest Pacifique vers 2 500 m de profondeur.

Il mesure jusqu'à 15 cm de long.

Il est rouge vif sur le vivant, et porte dorsalement de long filaments gris-cendré qui sont des colonies de bactéries filamenteuses vivant en symbiose avec le ver.

Ils vivent en colonies dans des tubes organiques fixés à la paroi de la cheminée.

Clams

  Dans les sources chaudes

Leur chair rouge sang est due à une très forte concentration en hémoglobine, pour compenser le faible taux d'oxygène des sources chaudes.

Ovales, grands comme des assiettes chinoises, leur grande taille résulte de l'adaptation à la richesse en nutriments de ces eaux.

Rimicaris exoculata  C'est un Athropode de la famille des Alvinocarididae. On la trouve à des profondeurs variant de 1 700 à 3 650 m, dans les sources de la dorsale médio-atlantique, près des sites Snake Pit, TAG, Broken Spur, Lucky Strike.

C'est une crevette de 50 mm.

Sa carapace est dépourvue d'épines et ses yeux ont disparus.

Elle vit en bande, formant des essaims denses et très mobiles.

On suppose qu'elle se nourrit de ses épibiontes.

Anémone de mer appelée aussi actiniaire ou orties de mer

C'est un Cnidaria de la famille des Actiniaria.  

Elle est pourvue d'un pied qui s'ancre dans le sable. Elle se déplace par glissement sur le fond et peut même se déraciner et nager en cas d'attaque.

Elles se nourissent de planctons, de petites crevettes ou poissons attrapés grâce à leurs tentacules.

Leur taille peut varier entre 1,25 cm et presque 2 m de diamètre.

Elles possèdent un poisson urticant pour se défendre situé dans ses nombreuses tentacules.

Elle vit en symbiose avec d'autres organismes, comme le bernard l'hermitte, le poisson clown, certaines petites crevettes...

Le poulpe ou pieuvre

C'est un céphalopode de la famille des octopodidae.  

Il possède huit tentacules pouvant comporter chacun jusqu'à 200 ventouses.

Il est relativement intelligent.

Il est constitué d'un corps entièrement mou hormis son bec.

Il peut changer la couleur et la structure de sa peau en fonction de son humeur et de son environnement immédiat.

Il possède trois coeurs.

Pour se défendre il peut envoyer un nuage d'encre épais et noirâtre, détacher un de ses bras, ou prendre la silhouette du poisson-lion ou de l'anguille.

Il se nourrit de molluques vivant autour des bouches hydrothermales.

Paralvinella sulfincola  ou polychète

Annelides(coprs annelé)  Il vit uniquement sur les fumeurs noirs du nord est du Pacifique particulierement sur les sources hydrothermales Juan De Fuca.

 Ce polychète est l’espèce vivants le plus proche de la sortie du flux hydrothermal chargé en sulfure.

Cette espèce supporte d'importants écarts de températures : de 4 à 90°C, et vit dans un tube de mucus qu’il sécrète, probablement pour se protéger de son environnement toxique.

Il mesure moins de 5 cm.

Ce polychète est aggressif , en effet il attaque ses voisins, probablement pour protéger son aire d’alimentation: il capture des particules de substrat, enrobées de bactéries, à l’aide de ses tentacules buccales.

 Araignée de mer, Macroregonia macrochira 

   Champ hydrothermal Andeavour  Ces crabes dont l’étendue des pattes peut atteindre 80 centimètres, sont l’un des principaux prédateurs du champ hydrothermal Endeavour.  Ils se nourrissent d’escargots et de vers tubicoles.
 Crabe Cyanagraea Praedator  Galathées  Océan pacifique Est.

 Il s'alimente de polychètes. Il est plus gros que le crabe blanc Bythograea Thermydron.

Crabe Bythograea Thermydron

Galathées  

C'est un petit crabe blanc de 12 cm .

Il s'alimente  de clams, de moules et il est probable qu'il s'attaque aussi aux colonies de bactéries.C'est un grand prédateur de la faune hydrothermale. Il possède des yeux et voit aussi bien que nous avec des lunettes a infra-rouges.

Il est capable de nager à 4 cm par secondes, ce qui, à cette pression, est impressionant.

Poisson crabe ou thermarces cerberus

  Uniquement présent dans le pacifique.

C'est un poisson blanc ressemblant a une grosse anguille.

Il se nourrit de crustacés.

  

Exemple de la population d'un fumeur noir

Fumeurs noirs dans la fosse des Mariannes : Extrait de vidéo

Divers organismes vivent à proximité des fumeurs, dans de l'eau entre 4 et 50°C. Au pôle chaud (20-50°C), le plus proche des cheminées, on peut trouver des annélides polychètes, des genres Alvinella et Paralvinella, ainsi que des crabes (par exemple du genre Cyanagraea).

Plus loin, le pôle tiède (10-20°C) est occupé par des vestimentifères (Riftia pachyptila, Lamellibrachia barhami), des crabes, des poissons...

Enfin, au pôle froid vivent (entre autres) des bivalves : Bathymodiolus (moules des profondeurs), Calyptogena. On peut aussi y trouver la Galathée yéti, espèce récemment découverte...

Des organismes surprenants comme le ver Riftia pachyptila, l’annélide Alvinella pompejana, la crevette Rimicaris exoculata sont utilisés comme modèles et très étudiés par différents laboratoires.

 

 

 

 

 

 

 

Published by Groupe TPE - dans Les fumeurs noirs
commenter cet article

commentaires

fhypolite 25/09/2015 10:48

Bonjour, je passe mon tpe cette année, j'aimerais avoir ce sujet et donc des infos. Pourriez vous me dire comment réussir ce tpe? Merci d'avance

Zélie 06/03/2007 06:39

merci pour le compliment mais le site est encore incomplet nous allons ajouter des parties sr le calamar géant et donner les apreciations du jury sur notre site de tpe

Gwennan 07/03/2007 18:31

Et si vous avez des questions n'hésitez pas à venir nous contacter ! Nous serons heureuses de pouvoir vous répondre, dans la mesure de nos moyens, bien entendu !

Arnaud 04/03/2007 22:49

Excellent ! Voici qui me fait gagner un temps précieux pour mes propres élèves. Balèzes, les lycéennes !Biz

Gwennan 07/03/2007 18:25

Et si vous avez des questions n'hésitez pas à venir nous contacter ! Nous serons heureuses de pouvoir vous répondre, dans la mesure de nos moyens, bien entendu !